Fermer

LE MASSAGE TRADITIONNEL THAÏ

Cette thérapie est née il y a 2 500 ans en Inde, et non en Thaïlande. Ce serait le physicien de Bouddha, Jivaka Kumar Bhaccha, qui aurait développé cette technique de détente et de soin qui a conquis la Thaïlande peu de temps après.

 

Aujourd’hui, c’est le temple Wat Phra Chetuphan à Bangkok, en Thaïlande, qui est considéré comme le véritable lieu de naissance de cette médecine douce thaïe.

Inspiré de la philosophie ayurvédique, le système thaï considère que toute forme de vie est animée par une énergie invisible, le prana. Selon la tradition indienne, le prana circule dans le corps par les nadis, un réseau de 72 000 canaux énergétiques. Lorsque l’énergie est bloquée ou restreinte, un déséquilibre s’ensuit et entraîne des problèmes de santé. Pour traiter le corps tout entier, incluant les organes internes, le massage thaïlandais se concentre sur 10 des nadis, qui sont nommés sen.

Le massage thaïlandais permet d’éloigner ses angoisses et d’induire un état de bien-être général grâce à ce moment d’éveil de la conscience psychocorporelle.

En Thaïlande, le massage se pratique à titre préventif et thérapeutique.  Il est particulièrement efficace pour traiter les douleurs dorsales, les problèmes de circulation, les maux de tête, les insomnies, les angoisses, la fatigue généralisée, le stress etc.

Définition : NUAD BORAN THAI :

(nuad signifie « modelage » et boran « traditionnel »)

Le nuad thai, massage thaïlandais traditionnel, est considéré comme faisant partie de l’art, de la science et de la culture des soins thaïlandais traditionnels.

Cette manipulation a pour objectif la régulation des quatre éléments corporels : la terre, l’eau, le vent et le feu. Pour ouvrir les voies bloquées, les thérapeutes qui pratiquent le nuad thai réalisent une série de manipulations à l’aide de leurs mains, de leurs coudes, de leurs genoux et de leurs pieds, qu’ils associent à des compresses chaudes à base d’herbes qui réduisent les inflammations.

Le massage thai, appelé également Nuad Boran « Pressions anciennes » s’inspire de nombreuses pratiques thérapeutiques asiatiques, du massage ayurvédique indien au shiatsu, en passant par le yoga.

BONUS _ Vidéo 52'
Le massage, une tradition thaïlandaise.

QUELS BENEFICES EN ATTENDRE ?

Par le pétrissage des muscles, il détend, dénoue les blocages et les tensions musculaires. Le recours à la digitopuncture permet en pressant des points précis d'acupuncture de rééquilibrer le Qi, c'est-à-dire l'énergie vitale, présente en nous et autour de nous.

 

Dans la tradition asiatique, toute maladie est liée à un déséquilibre du Qi. Cette pratique améliore également la circulation sanguine. Enfin les étirements inspirés du yoga, le travail articulaire et les manipulations du squelette améliorent la fluidité et l'aisance corporelle. Tout rentre dans l'ordre.

Le soin du corps n'est jamais loin de celui de l'âme. D'ailleurs le  massage thaï s'il dénoue les tensions physiques permet également de libérer les émotions négatives.

Prendre le temps d'une séance de massage thaï permet :

  • De relaxer l'esprit et le corps

  • De rétablir et équilibrer l'énergie

  • De soulager les tensions physiques et l'anxiété

  • De faciliter une relaxation profonde

  • D'améliorer la circulation sanguine

  • D'apaiser les troubles (troubles du sommeil, migraines, tensions musculaires, fatigue, manque d'entrain...)

  • De donner les clefs pour favoriser les facultés d'autoguérison du corps (boost de l'immunité)

LES ORIGINES DU MASSAGE THAÏLANDAIS

Le massage thaïlandais est né il y a environ 2 500 ans, à la suite de l’arrivée en Thaïlande de médecins et de moines bouddhistes venus de l’Inde.

 

Traditionnellement, l'art du massage thaïlandais était transmis oralement, de maître à élève, dans les temples bouddhistes et dans les familles. Certains précurseurs l’ont fait connaître en Europe à partir des années 1960. C’est vers la fin des années 1980, avec la résurgence des approches traditionnelles, et la parution, en 1990, du premier ouvrage rédigé en anglais sur le sujet, que le massage thaïlandais s’est répandu en Occident.

 

Un nombre croissant de professionnels de la santé se sont rendus en Thaïlande pour l’étudier et ont, par la suite, fondé diverses écoles. En Thaïlande, le massage est considéré comme un traitement thérapeutique et se pratique, entre autres, dans les hôpitaux.

En Occident, plusieurs termes sont utilisés pour désigner le massage thaïlandais, notamment, Nuad Bo’Rarn, Nuat, Nuad Phaen, massage thaï et massage-yoga.

Le nuat thai, massage thaïlandais traditionnel est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en décembre 2019. Selon le Dossier de candidature reçu le 11 septembre 2018 par l’UNESCO, il est « considéré comme faisant partie de l’art, de la science et de la culture des soins thaïlandais traditionnels ». Cette inscription s’inscrit dans le cadre d’une politique de revitalisation du Nuat Thaï qui, depuis les années 1980, est coordonnée au niveau gouvernemental.

Le massage thaï est une thérapie manuelle qui vise à rééquilibrer les flux énergétiques le long des sen en vue de renforcer ou de rétablir la bonne santé.

Les sen ne doivent pas être confondus avec les méridiens qui sont les canaux énergétiques de la médecine traditionnelle chinoise14. Les trajets des sen, qui relient la région abdominale aux extrémités ou aux orifices du corps, sont très différents de ceux des méridiens. Et, contrairement aux méridiens, les sen ne correspondent pas à des organes déterminés.

_